| 
  • If you are citizen of an European Union member nation, you may not use this service unless you are at least 16 years old.

  • You already know Dokkio is an AI-powered assistant to organize & manage your digital files & messages. Very soon, Dokkio will support Outlook as well as One Drive. Check it out today!

View
 

UN ETE INOUBLIABLE7

Page history last edited by PBworks 15 years, 11 months ago

 

Avertissement :voir partie 1

 

Un grand merci a gaby, celine……pour leur aide,merci beaucoup les filles !

 

Bonne lecture a tous !

 

 

 

UN ETE INOUBLIABLE

 

 

 

par Atlantis

 

 

 

Chap.1Chap.2Chap.3
Chap.4Chap.5Chap.6Chap.7

 

 

Partie 7

 

 

 

 

 

Quand l’infirmière vit Helena vaciller sur ses jambes, elle se précipita pour faire le tour du comptoir et attrapa Helena avant que celle si s’écroule par terre !

 

 

 

 

Helena était dans un semi-brouillard, elle entendait une voix qui l’appelait et qu’on lui tapotait la joue. Elle ouvrit difficilement les yeux et vit une infirmière penchée sur elle.

 

 

 

-« Ah, mademoiselle vous revenez à vous, vous nous avez fait une peur ! » Déclara l’infirmière.

 

 

 

Helena se rappela où elle se trouvait et les souvenirs de son malaise lui revinrent. Syd !! Elle interpella l’infirmière !

 

 

 

-« Excusez-moi ! » Dit-elle, des sanglots dans la voix, « comment est-ce arrivé pour mon amie de la 407 ? »

 

 

 

L’infirmière la dévisagea puis une lumière se fit dans ça tête

 

 

 

-« c’est donc cela, la raison du malaise ! » Dit-elle avec un petit sourire.

 

 

 

-« comment cela ? » demanda Helena aussi blanche que la blouse de l’infirmier

 

 

 

-« votre amie va très bien ! » Déclara cette dernière.

 

 

 

Helena se redressa immédiatement.

 

 

 

-« comment cela, vous m’avez dit qu’elle nous avait quittés ! » Cria Helena.

 

 

 

-« oui effectivement ! » Déclara l’infirmière « nous avons eu besoin de sa chambre plus tôt que prévu, elle a donc quitté l’Hôpital ce matin à huit heures ! » Expliqua l’infirmière.

 

 

 

 

-« vraiment ? » S’exclama Helena qui retrouva sa joie de vivre « mais pourquoi elle ne m’as pas prévenue ? » Dit-elle.

 

 

 

-« vous savez elle a été prévenue au dernier moment, elle n’a peut-être pas voulu vous déranger car il était tôt, voila pourquoi elle a dû vouloir prendre un taxi. »

 

 

 

Helena se sentait revivre, Syd n’était pas morte mais avait dû libérer sa chambre, d’un coup elle se sentit toute bête et s’excusa auprès de l’infirmière.

 

 

 

-« Dans ce cas là je vous pris de m’excuser, il me semble que je vous ai assez embêté, je vais donc vous laisser et encore mille excuses ! » Déclara-t-elle en s’éloignant.

 

 

 

Helena sortit précipitamment de l’Hôpital, entra dans la voiture et décompressa, quand l’infirmière lui avait dit que Syd les avait quittés, elle avait cru le pire et avait cru mourir elle aussi, elle connaissait déjà cette sensation car elle avait l’éprouvée six mois auparavant avec Jessy !

 

 

 

 

Jessy. Cela faisait un moment qu’elle n’y avait pas pensé. Pas qu’elle l’ait oubliée mais depuis qu’elle avait rencontré Syd, la douleur de la perte de Jessy n’avait pas refait surface.

 

 

 

 

Jessy, le jumeau de Jerry. Mais là s’arrêtait leur ressemblance. C’était uniquement au niveau physique. Jessy qui aurait dû être son futur mari, Jessy qui aurait dû être père, malheureusement un accident lui avait tout pris, et elle en avait voulu à Jerry. D’ailleurs lui non plus n’y était pour rien, personne n’aurait pu prévoir l’impensable.

 

 

 

Mais s’il n’y avait pas eu cette panne, elle, Helena, serait encore aux USA, serait mariée, mère et jamais elle n’aurait connu Syd !

 

 

 

 

Helena sortit de ses pensées et décida de rentrer chez elle car Syd devait être rentrée à présent, et elle ne trouverait personne, car Jerry étais en déplacement et Mik avec une fille qu’il avait rencontré la veille. Quand elle lui avait dit que ça sœur avait eu un accident sans gravité, il lui avait répondu qu’elle avait la tête dure et qu’elle ne risquait rien !

 

 

 

A croire qu’il n’y avait qu’elle qui s’inquiétait pour Syd !

 

 

 

Elle et Nat. Même si elle avait du mal à le dire !

 

 

 

Helena démarra et roula jusque chez elle.

 

 

 

 

Syd était arrivée depuis quelques minutes et se dû se rendre à l’évidence : il n’y avait personne dans la maison !

 

 

 

Elle avait dû laisser sa chambre à l’Hôpital plus tôt que prévu, mais vu l’heure, elle avait préféré prendre un taxi plutôt que de téléphoner à Helena car cette dernière avait quitté l’Hôpital tard la veille et elle voulait la laisser se reposer !

 

 

 

Alors qu’elle était seule dans la maison à se demander où ils étaient tous, elle se rappela de la veille et de la réaction d’Helena , quand elle lui avait parlé. Cette dernière s’était jetée sur elle en pleurs en disant qu’elle avait cru la perdre, elle aussi sur le moment elle avait cru qu’elle allait mourir sans jamais la revoir, mourir sans lui avoir dit qu’elle l’aimait !

 

 

 

Tout a coup, elle se rappela une chose dite en plongeant dans l’inconscience elle lui avait dit « je t’aime » ! Syd pâlit. Elle avait déclaré son amour à Helena dans une semi -conscience, comment celle-ci avait-elle réagi, peut-être était-ce un tour de son imagination, elle décida qu’elle ne dirait rien, qu’elle allait voir par rapport au comportement de son aimée !

 

 

 

Syd entendit une voiture arriver, elle se mit sur le perron. Elle reconnut la voiture d’Helena et elle sentit une vague d’amour l’envahir.

 

 

 

Helena gara sa voiture quand elle vit Syd sur le perron de la maison, une vague de bien-être envahit son corps.

 

 

 

Elle sortit de la voiture, syd la regardait !

 

 

 

Helena se retourna et toute les deux s’observèrent pendant quelques minutes, puis un fin sourire apparut sur le visage d’Helena, cette dernière se précipita vers Syd et la prit dans ses bras et la serra comme pour voir si elle était vraiment là.

 

 

 

Syd observa Helena venir vers elle, cette dernière la prit dans ces bras, s’accrochant à elle comme à une bouée de sauvetage !

 

 

 

-« eh ! Helena, moi aussi je suis contente de te voir ! Mais je te rappelle que j’ai besoin d’air aussi, à moins que tu veuilles m’achever ! » Plaisanta Syd.

 

 

 

Helena recula, des larmes dans les yeux.

 

 

 

- « désolée Syd ! C’est l’émotion ! » Déclara Helena.

 

 

 

Syd remarqua ses yeux rougis.

 

 

 

-« tu as pleuré ? » Demanda-t-elle. « Pourquoi ? »

 

 

 

Helena sourit.

 

 

 

-« je devais pas venir te chercher ce matin ? » La questionna Helena.

 

 

 

-« si mais à dix heure ! » Répondit syd « mais ils ont eu besoin de la chambre et je suis partie plus tôt. Je pensais te trouver encore ici, mais personne ! » déclara syd

 

 

 

-« hé oui ! » Dit Helena « j’arrivais pas à dormir donc je suis venue plus tôt à l’Hôpital et arrivée là-bas , on me dit que tu nous as quittés ! » Répondit-elle « un petit moment je t’ais cru morte Syd ! »

 

 

 

Syd se décomposa.

 

 

 

-« sérieusement ? » Dit-elle, blanche comme un linge.

 

 

 

-« la prochaine fois que tu dois partir avant l’heure prévue, pense à me prévenir, comme ça je ne ferais pas peur aux infirmières en tombant dans les vapes » la sermonna Helena.

 

Syd la regarda avec un petit sourire qu’Helena remarqua.

 

 

 

-« on peut savoir ce qui te fait sourire comme cela ? » Demanda-t-elle en rentrant dans la maison.

 

 

 

Syd la suivit.

 

 

 

-« c’est le fait de m’avoir cru morte, qui t’a fait tomber dans les pommes » dit t’elle joyeusement.

 

 

 

-« si ça te fait rire, moi j’ai eu l’une des plus grandes peurs de ma vie et toi ça te fait rire » s’exclama Helena.

 

 

 

-« rire non ! Sourire oui ! » Répondit Syd. « Cela prouve que tu tiens un peu a moi ! » dit-elle pour la taquiner

 

 

 

Helena répondit du tac au tac s’en sans rendre compte.

 

 

 

-« bien sûr que je tiens à toi et plus que tu sembles le croire ! »Dit-elle.

 

 

 

Ce qui eu pour effet de laisser Syd bouche bée.

 

Syd se ressaisit. Elle l’aime mais peut-être pas d’amour mais d’amitié.

 

 

 

-« écoute Syd je voudrais te parler, allons à côté de la piscine tu veux bien ? » Demanda Helena en ce dirigeant vers la terrasse.

 

 

 

 

Syd la suivait avec de l’appréhension, que voulait lui dire Helena cela avait l’air important car elle avait le visage grave !

 

 

 

 

Helena était assise à la table de la terrasse. Syd l’y rejoignit et après quelques minutes de silence, Helena se lança !

 

 

 

 

-« Syd, tu te rappelle le jour où Jerry à téléphoné pour dire qu’il venait passer quelques jours ici en France ! » Demanda Helena qui avait décidé de tout dire à Syd.

 

 

 

-« oui bien sûr que je me rappelle ! » Déclara cette dernière.

 

 

 

Helena avait le regard lointain.

 

 

 

-« tu te souviens, tu m’as demandé ce qui n’allait pas une fois que j’ai raccroché ? » Syd acquiesça.

 

 

 

-« voila il y a six mois, j’ai eu un accident de voiture . Non ne me coupe pas s’il te plait syd laisse moi finir » dit-elle à Syd qui avait ouvert la bouche.

 

 

 

« je n’étais pas seule dans la voiture , il y avait Jessy mon fiancé. C’est le frère jumeau de jerry.

 

 

 

Jerry nous avait téléphoné car sa voiture était tombée en panne, il nous avait demandé de venir le chercher.

 

Jessy et moi avons pris la voiture, c’était Jessy qui conduisait, je n’avais pas fait attention qu’il n’avait pas mis sa ceinture.

 

On était arrêté au feu et quand il est passé au vert, Jessy a démarré, mais à l’intersection une voiture n’a pas vu le feu rouge, ou alors peut-être qu’elle roulait trop vite, on ne le saura jamais. Helena prit une inspiration douloureuse. Elle nous a percutés de plein fouet, côté conducteur. » Déclara Helena des larmes dans les yeux et des sanglots dans la voix.

 

 

 

Syd se taisait et l’écoutait sachant qu’elle n’avait pas fini, mais elle ne souhaitait qu’une seule chose : prendre Helena dans ses bras pour la consoler.

 

 

« Jessy, même sans ceinture de sécurité n’est pas mort sur le coup. Les secours ont mis plusieurs heures à nous sortir de la voiture.

 

Jessy est resté en soins intensifs, sous assistance pendant quinze jours. Finalement les médecins l’ont débranché car il avait déclaré ne pas vouloir d’acharnement thérapeutique s’il devait être dans cet état.

 

 

 

Et moi dans tout cela tu dois te demander ce que j’ai eu !

 

J’ai eu une jambe cassée, des contusions et … » sa voix se brisa. « Et j’ai perdu notre bébé, j’étais enceinte de quatre mois. »

 

En une seule affreuse et même soirée, j’ai perdu l’homme que j’aimais et mon bébé.

 

Depuis je ne crois plus en l’amour ! » Déclara Helena en pleurs.

 

 

 

 

 

Syd se leva doucement, s’approcha d’Helena, et posa deux doigts sous son menton, exerçant une légère pression jusqu'à ce qu’Helena relève la tête.

 

 

-« je suis désolée, Lena ! » Fut tout ce que Syd pu dire.

 

 

 

 

Elle prit Helena dans ses bras et toutes deux laissèrent partir leur peine en même temps que leurs larmes pendant plusieurs minutes.

 

 

 

Toujours dans les bras l’une de l’autre Helena dit d’une voix pleine de sanglot.

 

 

 

-« c’est pour ça que quand l’infirmière m’a dit que tu nous avais quittés, j’ai cru mourir ! » dit Helena en écartant doucement Syd.

 

 

 

 

Toutes les deux avaient les yeux rougis.

 

 

 

-« Syd hier, quand tu as sombré dans l’inconscience, tu m’as dit une chose je ne sais pas si tu t’en rappelles. » dit elle en regardant Syd dans les yeux .

 

 

 

-« mais je voulais te dire, que c’est réciproque ! »

 

 

 

-« et si tu ne t’en rappelle pas, j’attendrais que tu me le dises en ayant pleine conscience de tes propos, et que tu sois pas sous l’effet d’un sédatif. » Dit-elle doucement.

 

 

 

 

Syd ne sut que dire, elle devait être en train de rêver, il était peu probable qu’Helena lui dise ça , pas qu’elle ne le souhaite pas mais cela était trop beau pour être vrai.

 

 

 

-« Syd tu m’as fait redécouvrir l’amour et tu m’as montré que l’amour existe encore ! » Dit Helena en plongeant son regard dans les yeux vert émeraude de Syd.

 

 

 

 

Doucement Helena sourit en reconnaissant l’air et le titre de la chanson qui passait à la radio, elle venait de le dire il y a quelques instants à Syd !

 

 

 

 

Elle ferma les yeux et posa son front contre celui de Syd, qui fit la même chose, toutes deux se laissant bercer par la voix de Céline Dion :

 

 

 

« Quand je m’endort contre ton corps

Alors je n’ai plus de doutes

L’amour existe encore.

 

Toutes mes années de déroute

Toutes je les donnerais toutes

Pour m’ancrer à ton port.

 

La solitude que je redoute

Qui me guette au bout de ma route

Je la mettrai dehors.

 

Pour t’aimer une fois pour toutes

Pour t’aimer coûte que coûte

Malgré ce mal qui court

 

Et met l’amour à mort.

 

Quand je m’endors contre ton corps

Alors je n’ai plus de doutes

L’amour existe encore.

 

On n’était pas du même bord

Mais au bout du compte on s’en fout

D’avoir raison ou tort,

 

Le monde est mené par des fous

Mon amour il n’en tient qu’à nous

De nous aimer plus fort.

 

Au-delà de la violence

Au-delà de la démence

Malgré les bombes qui tombent

 

Aux quatre coins du monde.

 

Quand je m’endors contre ton corps

Alors je n’ai plus de doutes

L’amour existe encore.

 

Pour t’aimer une fois pour toutes

Pour t’aimer coûte que coûte

Malgré ce mal qui court

 

Et met l’amour à mort.

Quand je m’endors contre ton corps

Alors je n’ai plus de doutes

L’amour existe encore. »

 

 

(Céline Dion, L’amour existe encore)

 

 

*************

Chap.1Chap.2Chap.3
Chap.4Chap.5Chap.6Chap.7

 

**************

Comments (0)

You don't have permission to comment on this page.